Comment Pôle emploi peut-il me réclamer un trop-perçu ?

Il arrive que Pôle emploi vous verse de l’argent en trop.

Dès la détection du « trop-perçu », votre agence Pôle emploi vous adresse un courrier de notification vous informant notamment sur :

  • le motif du « trop-perçu » ;
  • le montant du « trop-perçu » ;
  • la période correspondante aux sommes « trop-perçues » ;
  • le délai pour rembourser le « trop-perçu » ;
  • la possibilité de demander un échelonnement de votre remboursement ;
  • la possibilité de demander un effacement (remise) de votre dette ;
  • les modalités de remboursement (chèque, virement, mandat) du « trop-perçu » ;
  • la possibilité d’obtenir des précisions, de préférence par écrit, auprès de votre agence Pôle emploi ;
  • les voies de recours pour contester le « trop-perçu ».

Vous devez rembourser le « trop-perçu » (consultez la fiche Comment rembourser mon trop-perçu d’allocation chômage ?)

Si votre situation financière ne vous permet pas de le rembourser en une seule fois, vous pouvez demander un remboursement en plusieurs fois (échéancier), qui tiendra compte de vos ressources (consultez la fiche Puis-je rembourser en plusieurs fois mon trop-perçu d’allocation chômage ?)

Vous pouvez également demander un effacement de ce « trop perçu »,  si vous êtes dans l’impossibilité de rembourser (consultez la fiche Puis-je demander un effacement de mon trop-perçu d’allocation chômage ?)

Enfin, si vous contestez ce « trop perçu », vous devez adresser un courrier argumenté auprès de votre agence Pôle emploi (consultez la fiche Puis-je contester un trop-perçu d’allocation chômage ?).

 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.