Concrètement, comment donner ma démission ?

Pour être valable, votre démission doit répondre à 2 conditions.

  • Vous devez manifester de façon claire et non équivoque votre volonté de démissionner.

    Ne sont pas considérés comme une démission :
    • une absence injustifiée ;
    • un abandon de poste (consultez la fiche Qu’est-ce qu’un abandon de poste ?).

      En cas de doute sur votre volonté de démissionner, le conseil des prud'hommes peut requalifier votre démission en licenciement sans cause réelle et sérieuse. C'est le cas par exemple, si votre employeur vous a menacé pour vous pousser à démissionner.

      Dans certains cas, vous pouvez revenir sur votre démission (consultez la fiche Puis-je revenir sur ma démission ?).

      Attention : votre démission ne doit pas être abusive, c'est-à-dire prise avec l'intention de nuire à votre employeur. Sinon, vous pouvez être condamné(e) à verser des dommages et intérêts à votre employeur.
       
  • Vous devez prévenir votre employeur de votre volonté de démissionner.

    Il n'y a pas de procédure légale imposée pour signaler votre démission. Vous pouvez prévenir votre employeur :
    • par oral ;
    • ou par écrit, en lui adressant une lettre de démission.

Mais une convention collective applicable dans votre entreprise peut imposer l'envoi de votre lettre de démission par lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.