L'employeur doit-il justifier la raison de mon licenciement ?

Oui. 

Votre employeur doit toujours justifier votre licenciement, sinon il risque des sanctions pour licenciement injustifié (sans "cause réelle et sérieuse").

L’employeur doit toujours vous signaler par écrit, dans une lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR), les motifs de votre licenciement.
Peu importe le motif de votre licenciement (licenciement pour motif personnel ou économique).
S'il ne le fait pas, le licenciement est irrégulier.

Cette lettre doit être signée par votre employeur (ou par une personne habilitée à prononcer votre licenciement comme le Directeur des Ressources Humaines par exemple).

Elle doit préciser :

  • chaque motif justifiant votre licenciement (l'employeur peut par la suite les préciser, de sa propre initiative ou à votre demande) ;
  • et les droits et obligations de chaque partie (votre employeur et vous).

Si votre lettre de licenciement n'est pas suffisamment motivée, vous pouvez avoir droit à une indemnité (de maximum 1 mois de salaire).

Mais, si votre licenciement n'est pas du tout justifié dans la lettre de licenciement, vous avez droit à une indemnité accordée par le conseil de prud'hommes.
Cette indemnité dépend :

Attention, certains faits de votre vie professionnelle ou personnelle ne permettent jamais de justifier votre licenciement, sinon votre licenciement est considéré comme nul.
Pour en savoir plus, consultez la fiche Quels sont les motifs de licenciement interdits ?

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.