L'employeur m'a dit après une dispute "vous êtes viré(e)", suis-je vraiment licencié(e) ?

Oui, mais c'est un peu plus compliqué. 

En principe, votre employeur doit respecter la procédure de licenciement. Il doit donc : 

  • vous convoquer à un entretien préalable au licenciement;
  • et vous signaler par écrit (par une lettre recommandée avec accusé de réception) les motifs de votre licenciement. 

    Pour plus de précisions sur la procédure que votre employeur doit respecter, consultez la fiche L'employeur peut-il me licencier quand il veut ?

S'il vous dit "vous êtes viré(e)", il ne respecte pas cette procédure.
Mais cela équivaut quand même à un licenciement verbal, puisqu'il exprime sa volonté de mettre fin à votre contrat de travail. 

Ce licenciement verbal est irrégulier (car l'employeur ne respecte pas la procédure), mais il entraîne la rupture de votre contrat de travail. 

Mais, ce licenciement est injustifié, puisque votre employeur n'a pas respecté pas les règles de motivation et de procédure de licenciement.
Vous avez donc droit à des indemnités en fonction de la date de votre licenciement.
Pour en savoir plus, consultez la fiche  À quelles indemnités ai-je droit si mon licenciement est injustifié ? 

Soyez sûr(e) d'être véritablement licencié(e) par écrit avant de ne plus aller travailler, sinon vous risquez d'être considéré(e) comme démissionnaire.
Dans ce cas, vous n'aurez pas droit aux indemnités prévues en cas de licenciement injustifé. 

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.