L'employeur peut-il se renseigner sur moi en consultant les réseaux sociaux ?

Oui, votre employeur peut se renseigner sur vous en consultant votre profil Facebook ou Twitter par exemple.

Tout dépend de la façon dont votre employeur obtient l’information. Il peut obtenir l’information si :

  • votre profil est public,
  • ou un de vos contacts sur les réseaux sociaux lui rapporte l’information,
  • ou vous avez laissé votre compte ouvert sur votre ordinateur professionnel.

Attentionvotre employeur ne peut pas collecter ni stocker des données sur votre vie privée (que vous soyez salarié ou candidat). Il ne peut que regarder.

Certains réseaux sociaux, comme Linkedln ou Viadeo, sont dédiés à la vie professionnelle. Il est logique que votre employeur ou recruteur y consulte votre profil.

D’autres réseaux sociaux, comme Facebook ou Instagram, sont tournés vers la vie privée. L’employeur peut difficilement justifier le lien avec votre recrutement.

Mais dans la pratique, de nombreux employeurs consultent ces réseaux sociaux non professionnels, pour se faire une idée de votre profil.

A vous de faire attention à ce que vous y publiez!

La commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) recommande de suivre ces quelques conseils :

  • Réfléchissez avant de publier un contenu, car les moteurs de recherche classiques peuvent facilement retrouver tout contenu lié à votre nom.
    Le premier réflexe de votre recruteur peut être de chercher votre nom et votre prénom dans un moteur de recherche.
  • Contrôlez régulièrement votre réputation en ligne, en tapant votre nom et prénom sur un moteur de recherche pour voir les résultats obtenus.
    Si les résultats vous dérangent, vous pouvez faire supprimer des pages web qui porteraient atteinte à votre réputation.
  • Faites attention aux “tags” : Facebook propose une fonction de gestion des identification sur des photographies, qui permet que l’on demande votre accord avant de vous identifier (“tagger”).
  • Limitez l’accès à vos contenus sur les réseaux sociaux.
    Par exemple, limitez l’accès à votre profil Facebook uniquement à vos amis identifiés. Ne le laissez pas “public”. Attention : même si votre profil Facebook est fermé, à partir d’un certain nombre d’amis (25 amis), il est considéré comme public. Tout ce que vous y publiez n’est plus protégé.
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.