Peut-on me licencier pendant que je bénéficie de pauses d'allaitement ?

Oui.

1. L’employeur peut toujours vous licencier :

  • si vous avez commis une faute grave,
  • ou si l’employeur ne peut absolument pas maintenir votre contrat pour une raison étrangère à votre maternité (motif économique par exemple).

2. Mais l’employeur ne peut pas vous signaler votre licenciement pendant la période de protection liée à la grossesse (du jour où il est au courant de votre état de grossesse jusqu’à 10 semaines après votre accouchement).

Il n'y a pas de protection spécifique liée à l'allaitement, vous bénéficiez "seulement" de la protection liée à la grossesse.
La protection particulière de la femme enceinte et allaitante termine 10 semaines après la fin du congé maternité (ou 10 semaines après la période de congés payés pris immédiatement après le congé de maternité).

Vous avez droit à des pauses allaitement pendant 1 an après la naissance de votre enfant.

Vous pouvez donc être licenciée pour motif disciplinaire ou économique si vous continuez d’allaiter votre enfant ou de tirer votre lait 2 mois et demi après la naissance de votre enfant.

 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.