Puis-je partir travailler à l'étranger pendant mon chômage ?

Oui, vous pouvez à certaines conditions.

Si vous partez travailler à l’étranger alors que vous percevez des allocations chômage en France, vos obligations sont différentes selon votre situation

1. Si vous partez chercher du travail dans un pays  :

  • de l’Union européenne ;
  • de l’espace économique européen ;
  • ou en Suisse.

Vous devez signaler à Pôle emploi votre intention de partir.

Vous pouvez continuer à percevoir vos allocations chômage dans le pays de destination pendant 3 mois maximum, à certaines conditions.

Vous devez remplir toutes les conditions suivantes.

  • Vous devez vous inscrire auprès des services de l’emploi du pays de destination. Vous devez leur remettre le document portable "U2", reçu de l’agence Pôle emploi dont vous dépendez. Ce document atteste la durée précise du maintien de vos droits aux  allocations de chômage.     
  • Vous devez vous conformer au contrôle de la recherche d’emploi (recherche active : démarcher, passer des entretiens d’embauche, etc.) dans le pays de destination. 

Si vous ne respectez pas le contrôle de la recherche d’emploi dans le pays de destination, vous pouvez recevoir un document portable "U3".

Ce document mentionne les faits susceptibles de modifier vos droits au chômage (par exemple refus de répondre à une offre d’emploi).
Ces faits sont transmis à Pôle emploi, pour information et parfois pour vous sanctionner (par exemple suspension du versement de votre allocation chômage par Pôle emploi).

2. Si vous démissionnez pour suivre votre conjoint qui déménage pour exercer un nouvel emploi dans un pays membre de l’Espace économique européen ou en Suisse :

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.