Quand dois-je avertir mon employeur de ma grossesse ?

Vous n'êtes pas obligée de révéler votre grossesse à votre employeur.

Mais pour bénéficier de la protection de la maternité, vous devez informer votre employeur de votre grossesse (par écrit ou oralement).

En effet, en tant que travailleuse enceinte, vous avez des droits et certaines protections (protection contre le licenciement, droit de vous absenter pour passer des examens médicaux, etc.).

Cette protection s’applique à partir du moment où vous avez officiellement informé votre employeur de votre grossesse.

De plus, si vous ne prévenez pas l'employeur, il ne peut pas prévoir votre absence durant votre congé de maternité.
Il vaut mieux l’avertir à l’avance, pour qu’il puisse organiser votre éventuel remplacement.

Mais pas trop en avance non plus. Attendez au moins les 3 premiers mois de grossesse (vous risquez moins de faire une fausse couche et vous avez déjà passé un examen médical).

Il n'y a pas de forme particulière ni obligatoire pour avertir votre employeur.

La plupart du temps, vous lui remettez un certificat médical, qui confirme votre grossesse qui précise la date présumée de votre accouchement.

  • Soit vous envoyez votre certificat médical par lettre recommandée à votre employeur ;
  • Soit vous remettez votre certificat médical en mains propres à votre employeur, et vous lui demandez de signer un accusé de réception daté.

Si vous effectuez un travail dangereux, vous devriez prévenir votre employeur le plus tôt possible pour éviter des conséquences sur votre santé ou celle de votre bébé. Dans certains cas, vous pouvez être arrêtée plus tôt. Pour en savoir plus, consultez la fiche Puis-je refuser d'effectuer certaines tâches pendant ma grossesse ?

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.