Que se passe-t-il si je tombe malade pendant mes congés ?

Avant d'aller plus loin

Attention, cette fiche ne concerne que les vacances des travailleurs salariés.

Les règles ne sont pas les mêmes pour les travailleurs du secteur public (fonctionnaires), ni pour les travailleurs indépendants. Il existe également des différences entre les employés et les ouvriers.

De plus, cette fiche explique les règles générales prévues par la loi, mais des règles particulières existent pour certains secteurs d’activités ou pour certaines entreprises.

Renseignez-vous auprès de votre service du personnel, ou auprès de votre inspection du travail.

 

Si vous tombez malade pendant vos vacances, vous pouvez reporter les jours de congé restants.

Vérifiez la convention collective applicable à votre entreprise. Si elle ne le prévoit pas, le juge européen considère que votre employeur doit reporter vos congés.

Si votre employeur refuse de reporter les congés, vous pouvez saisir le conseil de prud’hommes pour demander ce report.

Dès que vous tombez malade, vous commencez donc normalement la période d’incapacité de travail pour cause de maladie. Vous bénéficiez alors des indemnités journalières de l’assurance maladie (consultez la fiche Combien vais-je être payé pendant ma maladie ?).

Pour plus de renseignements, consultez le site de l’assurance maladie.

Quand vous êtes guéri, vous pouvez continuer votre période de congés prévue, ou fixer avec votre employeur une nouvelle date pour les congés que vous devez reporter.

Si vous tombez malade juste avant de prendre vos congés (même pendant le weekend qui précède votre premier jour de congé), vous êtes aussi en incapacité de travail pour cause de maladie. Votre employeur devra donc aussi reporter vos congés, et vous pourrez les récupérer plus tard.

Attention, si votre maladie se prolonge après la période de référence (du 1er juin au 31 mai en général, consultez la fiche À combien de jours de congés ai-je droit ?), vous pouvez prendre vos congés l’année suivante.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.