À quelles conditions puis-je bénéficier de la prime de naissance ?

La prime de naissance est une somme d'argent versée en fin de grossesse pour préparer l’arrivée de votre enfant.

Elle doit vous aider financièrement à face aux dépenses liées à la naissance d’un enfant (ou de plusieurs).

1. Pour en bénéficier, vous devez respecter certaines conditions.

Conditions liées à la grossesse :

Conditions liées à vos ressources : vous devez avoir des ressources inférieures à certains montants.

Vous êtes un parent isolé si vous êtes :

  • divorcé(e), séparé(e), veuf(ve), avec un ou des enfants à charge;
  • ou femme enceinte qui ne vit pas en couple de manière déclarée et permanente, et qui ne partage pas ses ressources.

La situation de votre famille est celle du 6e mois de grossesse.
L’enfant à naître compte pour 1 enfant à charge.

2. Vous devez faire votre demande de prime au cours du 6e mois de grossesse.

  • Si vous dépendez du régime général (Caf) :
    • et si vous touchez déjà des prestations de la Caf : connectez vous à votre espace personnel ici ;
    • et si vous ne touchez pas encore de prestations de la Caf : cliquez sur ce lien.
  • Si vous dépendez du régime agricole (MSA) : cliquez sur ce lien

3. Le montant net de la prime à la naissance est de 941,67 euros.

Si vous attendez plusieurs enfants, vous recevez autant de primes que d’enfants à naître.
Vous devez justifier par une attestation médicale, le nombre d’enfants que vous attendez.

Par exemple, si vous attendez des triplés, vous recevez 3 x la prime de naissance. Soit 3 x 941,67 = 2825,01 euros.

4. Vous recevez la prime :

  • avant la fin du dernier jour du 2e mois suivant la naissance de(s) l’enfant(s) ;
  • ou à la justification de la fin de la grossesse.
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.