Quels sont les risques d'accepter un travail au noir si je suis au chômage ?

Si vous acceptez un travail au noir alors que vous êtes au chômage, vous risquez :

  • de devoir rembourser vos prestations sociales et allocations chômage, si l’enquête révèle que vous avez acceptez de travailler au noir afin de toucher une rémunération en plus de prestations sociales et/ou de vos allocations chômage ;
  • des sanctions pénales pour fraude aux allocations ;
  • des pénalités financières qui seront retenues sur vos prestations sociales à venir ;
  • la radiation de la liste des demandeurs d’emploi (consultez la fiche Puis-je me faire radier de la liste des demandeurs d’emploi ?) ;
  • un rappel des impôts sur 3 ans avec des pénalités de retard.

Mais vous avez quand même certains droits et une certaine protection, même si vous travaillez au noir (consultez la fiche Quels sont mes droits si je travaille au noir ?)

 
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.