Suis-je couvert par l'assurance de mon employeur si j'ai un accident en allant au travail ?

Oui, si vous respectez les conditions de l’accident de trajet.

Un accident est considéré comme un accident de trajet s’il survient pendant le trajet entre :

  • votre résidence et votre lieu de travail ;
  • ou votre lieu de travail et votre lieu de restauration (où vous prenez vos pauses repas).

Entre votre résidence et votre lieu de travail, il y a 3 conditions à respecter

1. Vous devez partir de (ou revenir à) votre résidence, qui peut être, au choix :

  • votre résidence principale, le lieu où vous résidez habituellement,
  • une résidence secondaire stable, c’est-à-dire le lieu dans lequel vous effectuez des séjours fréquents et réguliers,
  • tout autre lieu où vous vous rendez de façon habituelle pour des motifs d’ordre familial.

2. Vous pouvez faire un détour.

Par exemple, vous pouvez effectuer un détour pour un covoiturage régulier, pour faire des courses de la vie courante ou pour accompagner vos enfants à l’école.
Il faut que ce soit une nécessité de la vie courante ou une interruption ou un trajet lié à votre travail.

3. Vous devez effectuer le trajet dans un temps normal, vue la distance et les moyens de transports que vous utilisez.

Par exemple, si vous avez un accident alors que vous êtes resté dans le quartier après le travail pour boire un coup et rentrez 2 heures plus tard, ce n’est pas un accident de trajet.

Vous devez prouver à votre employeur que vous avez bien subi un accident de trajet, et que vous remplissez donc les 3 conditions.

Entre votre lieu de travail et votre lieu de restauration, il y a 3 conditions à respecter.

  • Vous devez aller ou revenir de votre lieu de restauration à votre lieu de travail. Ce lieu est le lieu où vous prenez votre pause repas. Par exemple, cela peut être un restaurant où vous êtes allé déjeuner, mais cela ne peut pas être un magasin de vêtements où vous vous êtes rendu durant votre pause.
  • Vous devez régulièrement vous rendre dans le lieu de restauration en question. Cela ne signifie pas obligatoirement tous les jours, mais si vous n’y êtes allé qu’une seule fois, on aura du mal à considérer que vous y allez régulièrement.
  • Vous devez prendre votre repas durant votre pause déjeuner, entre deux temps de travail. Cela ne s’applique donc pas au restaurant que vous pourriez faire un soir après le travail.

Vous devez prouver à votre employeur que vous avez bien subi un accident de trajet, et que vous remplissez donc les 3 conditions.

 
Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.