Y a-t-il des conséquences sur mes jours de congés pour l'année qui suit ?

Oui.

En France, le congé parental à temps plein n’ouvre pas droit à des congés payés car il n’est pas assimilé à du temps de travail (contrairement au congé de maternité/de paternité et d’accueil de l’enfant).
Si vous partez plus d’1 an en congé parental, vous ne pouvez pas demander à votre employeur les congés payés que vous auriez dû acquérir au cours de cette année.

En principe, vous ne pouvez pas reporter vos jours de congés payés au-delà de la période de référence (du 1er juin au 31 mai en général) sauf si un accord collectif et d'entreprise le prévoit.
Autrement dit,  vous perdez vos congés payés acquis avant le congé parental à partir du moment où vous ne les posez pas pendant la période de prise de congés fixée dans l’entreprise.

C’est pour vous inciter à poser vos jours de congés payés acquis avant la date de départ en congé parental.
Par exemple : vous pouvez prendre un congé de maternité/paternité, puis vos congés payés acquis et enfin votre congé parental.

Pour aller plus loin :
L’Europe ne s’aligne pas sur la règle française, en effet, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a considéré qu’un salarié pouvait bénéficier à son retour de congé parental des jours de congés payés acquis avant la prise du congé parental. Vous pouvez toujours utiliser cet argument auprès de votre employeur en citant l’arrêt
CJUE, 22 avr. 2010, aff. C-486/08, Zentralbetriebsrat der Landeskrankenhäuser Tirols.

Retour à l'arborescence
x

La suite de ce contenu est réservé aux affiliés de Droits Quotidiens. Pour visualiser une réponse complète, actualisée et claire, veuillez vous connecter ou demander vos accès.

Déjà affilié ?

Pas encore affilié ?

Obtenez la réponse complète en 2 clics.